Actu

federecDynamiser les activités de l’industrie du recyclage

Nous orchestrons les relations presse de FEDEREC sur son activité 2014 pour donner de la visibilité à la fédération ainsi qu’à ses entreprises et aux enjeux du recyclage en France. Le plan d’action que nous proposons mixe prises de paroles institutionnelles et exemples concrets comme des visites de sites tout en assurant un conseil stratégique permanent en lien avec l’actualité du secteur et des décisions réglementaires.

À ce titre, nous avons organisé la conférence de presse « Publication des chiffres 2013 de l’industrie du recyclage » le 13 juin dernier à l’hôtel Intercontinental.

Autour d’un petit-déjeuner, le président de la fédération, Jean-Philippe Carpentier, a fait le point sur la situation actuelle du marché du recyclage en France.

Bref retour sur les chiffres : Le chiffre d’affaires perd 9,5% à 9,447 M d’euros. Avec 26 000 employés dont 83 % en CDI et 11 % en contrats d’insertion, ces entreprises constituent cependant un secteur qui recrute et qui offre des passerelles vers l’emploi pérenne. En 2013, les entreprises du recyclage ont collecté 33,665 M de tonnes de déchets pour un volume vendu de 26,3 M de tonnes et un chiffre d’affaires de 9,447 M d’euros. Les textiles, plastiques, verre, déchets de bois et déchets ménagers affichent une progression de leur CA tandis que les ferrailles et les métaux non ferreux ont vu leur CA baisser de 15 et 12 % en raison de la baisse des volumes et de la concurrence du prix des matières premières. À l’export, le secteur se maintient. Cette activité est principalement dûe à la vente de ferrailles, de métaux non ferreux et de plastiques alors que le verre, le bois et les papiers cartons répondent avant tout à une demande locale.

Trois mesures concrètes proposées par FEDEREC pour renforcer le secteur :
> Proposition 1 : promouvoir la matière recyclée en créant une incitation financière pour les industries qui utilisent ces nouvelles matières premières grâce, par exemple, à la mise en place
d’une TVA réduite sur les produits fabriqués à partir de matière recyclée.
> Proposition 2 : Favoriser l’innovation et la R&D, leviers stratégiques pour le développement de nouveaux débouchés. FEDEREC confirme sa volonté de créer un Centre Technique du Recyclage afin de mutualiser la R&D au bénéfice de l’ensemble de la filière de l’amont à l’aval en intégrant les industries utilisatrices.
> Proposition 3 : Sécuriser les transactions financières entre les acteurs. L’objectif est de mettre en place des assurances crédits ou des fonds de garanties avec le médiateur du crédit (l’Etat) afin de sécuriser les transactions. Ce dispositif constituerait une bonne alternative pour les entreprises du recyclage qui peuvent être confrontées à des difficultés de paiement des usines consommatrices sur le territoire.

 

 

 

Haut de page